Programme "REZO" Humide

Débuté en décembre 2012, le programme ReZo humide (pour « réseau de zones humides ») est mené par la Fédération Départementale des Chasseurs du Doubs et cofinancé par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse (50%) et le Département du Doubs (30%). Les zones humides jouent un rôle important dans la préservation des ressources en eau potable et régulent les débits des cours d’eau prévenant les assecs estivaux et les crues trop importantes des ruisseaux et des rivières. Elles possèdent aussi un rôle agricole non négligeable, notamment les années de sècheresse. Enfin, elles abritent une biodiversité remarquable et sont le lieu de loisirs divers (chasse, pêche, randonnées…).

 

Schema Rezo Humide

 

Si ces milieux font l’objet d’autant d’attention, c’est également parce qu’ils ont considérablement régressé durant ces cinquante dernières années. En France, environ 50 % de la surface des zones humides présentes en 1960 a disparue entre 1960 et 1990 pour des raisons multiples : le drainage, l’urbanisation, le comblement direct, la pollution, etc...

 

Pour l’activité cynégétique, ces milieux sont favorables au gibier d’une manière général, car ils constituent des zones de quiétude, d’alimentation et de repos. Les plans d’eau sont favorables aux gibiers d’eau et à l’abreuvement alors que les milieux ouverts et humides profitent aux Bécassines des marais notamment.

 

La première partie du programme a consisté en la rédaction de 7 plans de gestion pour les zones humides de :

 

- Amagney

- Chaux-les-Passavant

- Franois

- Glamondans

- Landresse/Laviron/Germefontaine

- Mathay

- Tarcenay

 

Carte site Rezo

 

                                            

 

Ces plans de gestion sont des documents qui permettent de définir et de programmer la gestion d’un milieu naturel sur cinq années. Ils comprennent :

 

- Un état des lieux social, économique et environnemental (inventaire faune et flore de l’ensemble du site)

- Une hiérarchisation des enjeux et des objectifs de gestion à long terme

- Le détail des différentes actions et travaux préconisés

- La programmation de ces travaux et de leur évaluation

 

La Fédération, en collaboration avec d’autres acteurs de l’environnement (CBNFC/ORI, LPO FC, SMIX,…), a donc réalisé des inventaires sur chacun des sites sur la période 2013-2014.

 

En 2015, la Fédération Départementale des Chasseurs du Doubs met en place l’animation de ces plans de gestion. Ce travail consiste à conventionner avec les collectivités locales (communes, communautés de communes) qui sont bien souvent propriétaires de parcelles dans ces zones humides. La FDC25 prépare également, en relation avec les usagers et les services réglementaires de l’état, les lourds travaux hydrauliques (bouchage de drains, reméandrement de ruisseaux) mais également des actions d’entretien plus simples (fauche tardive, débroussaillage, aménagement des étangs…) qui sont favorables au gibier et à la faune sauvage de manière générale.

 

Sur chacun des sites, des « contrats de gestion durable zones humides » ont été proposés aux ACCA afin de leur permettre d’être dédommagés financièrement pour les travaux d’entretien mis en place sur leurs parcelles ou sur des parcelles en bail de gestion.

 

La Fédération continue également à développer ce réseau humide à la demande des ACCA ou des collectivités locales. Fin 2014, elle a notamment acquis avec l’aide de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse, un secteur d’étangs à la limite du département de la Haute-Saône, sur les communes de Gémonval (25), Vellechevreux-et-Courbenans (70), Crevans-et-la-Chapelle-lès-Granges (70) et Sécenans (70).

 

De nouveaux plans de gestion sont en projet pour 2016.

 

 




Haut de page

Météo